« Alexandre Vialatte : à défaut d'avoir été, incontournable cet été ! | Accueil | Les mauvaises pensées de… Rascal. Pensée n°1 : Boulogne sur un plateau d’échecs… ou d’huitres. »

17 octobre 2011

Commentaires

Philippe DERMAGNE

Bonjour Pascal,
Réfection...réflexion...celle-ci n'est-elle pas déjà bouclée ? Bref, ne tarde pas trop à réfléchir, afin de ne pas tomber dans la raréfaction cataleptique de pensées toujours subtiles. Amitié

Pascal Fournier

Comment la réflexion pourrait-elle être bouclée, à moins qu'elle ait de jolis cheveux. Se taire dans le virtuel ne vaut pas dire s'abstenir d'écrire ailleurs pour une postérité aussi improbable que prétentieuse... Mais bon, j'ai un bouquin ou du moins un phantasme à finir. Raréfaction cataleptique, bon là, je ne sais que dire. Suis-je trop sonné (dans tous les sens du terme) pour ne plus émettre de pensées parce que tétanisé par l'hypocrisie politique et sa cohorte de promesses. Tu parles de raréfaction, rassure toi le cerveau fonctionne encore, l'idéal aussi... Je ne sais si mes pensées et idées sont subtiles, si elles purent être utiles à un moment... Quel bonheur si ma ville et les Boulonnais y ont gagné... pour eux mêmes et pour personne d'autre.
Quant à la réfection, une bonne vidange parfois s'impose pour mieux se réveiller, voire se révéler au gré du libre arbitre et au mépris de toute forme de lâcheté.
L'honnêteté avec soi même est un long travail. Je ne suis pas donneur de leçon et n'ai aucunement fini mes devoirs parce que j'imagine avoir -quelle outrecuidance- le sens du... devoir

Bruno Ricard

Pascal
Belle citation, pour ma part je te citerais celle là : « La réflexion personnelle est l’école de la sagesse. »
A très bientôt

Bruno

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

juillet 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Exposition Brigitte Bardot, l'album souvenir

  • Henry-Jean Servat, Isabelle Adjani, Pascal Fournier.
    L'exposition Brigitte Bardot, les années "insouciance" a fait parler d'elle et de Boulogne-Billancourt dans le monde entier. Considérée par la presse comme l'un des événements culturels majeurs de l'année 2009, elle a bénéficié d'une couverture médiatique nationale et internationale unique et a dépassé tous les records en matière de fréquentation. Du jamais vu à Boulogne-Billancourt ! A l'heure, où cette exposition, née et conçue dans notre ville, s'apprête à voyager hors de nos fontières, cet album souvenir, certes personnel, vous invite à revivre l'événement.
Damien Guinet
un Blog-It Express chez vous ? Blog-It Express